• REGLEMENTATION F1 2008 :QU'EST CE QUI CHANGE

    Grand Prix d'Australie 2008 dans 14 Jours 2 Heures 18 Minutes 1 Secondes  
    <script type=text/javascript>RunFoo("banniere.swf", "780", "134", "#a5a5a5", "banniere", "8");</script>
       

    Réglementation 2008 : Qu'est-ce qui change ?

    Pour chaque nouvelle saison, la Formule 1 doit faire face à une série de changements majeurs et mineurs au règlement technique et sportif. Voici les principales modifications pour 2008 ainsi qu’une évaluation de leur impact vue par Renault F1.


     Règlement Technique, Article 5 ; Règlement Sportif, Article 28.5
    Comme en 2007, seuls des moteurs homologués pourront être utilisés dans le championnat 2008. Pour la nouvelle saison, le périmètre de cette homologation a été étendu à tous les éléments inclus dans les articles 5.4 et 5.17 du Règlement Technique. Les éléments mentionnés dans l’article 5.17 peuvent être changés sans pénalité, mais seulement avec des pièces de spécification identique. Le gel des moteurs durera certainement cinq ans encore. Les concurrents pourront effectuer le premier changement de V8 de la saison sans risquer de sanction. Cependant, ce changement ne pourra intervenir que dans le cas d’une réelle casse moteur.

    IMPACT : L’extension du périmètre d’homologation est une étape logique du processus qui a commencé en 2007. Homologuer non seulement le moteur, mais aussi ses accessoires, c’est empêcher les équipes de consacrer des budgets conséquents à des domaines qui n’apportent qu’un gain minime, comme les pompes à essence. La possibilité de changer un moteur sans être pénalisé est un changement important mais elle ne peut pas être utilisée comme un « joker », puisque la casse du V8 doit être réelle.


     Règlement Technique, Article 8.2
    8.2 Contrôle électronique
    8.2.1 Tous les composants du moteur et de la boîte de vitesses, y compris l’embrayage, le différentiel et tous les activateurs associés doivent être contrôlés par un boîtier électronique (ECU) qui a été fabriqué par un fournisseur désigné par la FIA, selon des spécifications dictées par la FIA. Cet ECU ne peut être utilisé qu’avec un logiciel approuvé par la FIA et ne peut être connecté qu’au faisceau, aux capteurs et activateurs du système de contrôle, d’une manière définie par la FIA.

    IMPACT : L’arrivée du boîtier électronique standard (Standard Electronic Control Unit, ou SECU) fabriqué par Microsoft-MES est un changement important pour ING Renault F1 Team, qui utilisait précédemment le système Magneti Marelli Step11. Au chapitre technique, le boîtier SECU est moitié moins puissant et il n’offre qu’un quart de la puissance disponible en 2007. Ce boîtier est composé de six éléments, qui procurent un gain de poids de 35% par rapport au système précédent. L’arrivée du SECU entraîne la disparition d’aides au pilotage comme l’anti-patinage et la gestion électronique du frein moteur (dit EBS ou engine braking system). Au total, l’absence de ces aides aura coûté jusqu’à 0,4s au tour.


     Règlement Technique, Article 13.1.1
    Une configuration de cockpit revue pour 2008 procurera une meilleure protection de la tête par rapport à la configuration qui était utilisée en 2007. La partie supérieure de ces protections latérales est désormais fixée à 655mm au-dessus du plan de référence (soit environ 20mm de plus qu’en 2007). Cette hauteur est maintenue sur une longueur minimale de 270mm. Le résultat, c’est une meilleure protection du pilote.

    IMPACT : La nouvelle protection latérale de cockpit a été imposée afin de réduire les risques de blessure si une voiture venait à passer par-dessus une autre, un scénario qui s’est produit lors du Grand Prix d’Australie 2007. Pour Renault, ce changement a impliqué un repositionnement des rétroviseurs afin de garantir la meilleure visibilité possible aux pilotes. Cette modification du règlement démontre la volonté de la FIA de sans cesse renforcer la sécurité en F1 et de maintenir le sport au plus haut niveau dans ce domaine.


     Règlement Technique, Article 15.1
    Une liste de matériaux autorisés sera fournie en Annexe de ce règlement.

    IMPACT : Les restrictions imposées au niveau des matériaux pour 2008 signifient que les monoplaces doivent être fabriquées à partir d’une liste de matériaux approuvés. Celle-ci élimine certains des matériaux les plus exotiques et les plus chers qui étaient utilisés en petite quantité par certaines équipes, sans pour autant marquer un retour en arrière technologique. Ces restrictions ont été imposées pour éviter la dépense d’énormes sommes dans des secteurs ne procurant que des gains minimes.


     Règlement Technique, Article 19.4.5
    19.4.5 Un minimum de 5.75% du carburant utilisé doit comporter des éléments issus de sources biologiques. Le pourcentage que chaque composant est considéré fournir d’une source biologique est calculé en fonction de la proportion relative du poids moléculaire fourni par le matériau biologique de départ.

    IMPACT : Le carburant de F1 a été réglementé de manière très stricte depuis 1993, lorsque la FIA a imposé l’utilisation d’essence sans plomb devant respecter le standard Euro 95, celui de la pompe. Avant 1992, la Formule 1 faisait appel à de l’essence avec plomb comportant des niveaux d’octane très élevés afin de fournir le plus de puissance possible. Depuis qu’elle impose l’emploi d’un « carburant de la pompe », la FIA a permis de définir un standard plus avancé que celui des automobiles de route. L’arrivée de 5.75% de biocarburant en 2008 intervient ainsi deux ans avant la norme qui sera appliquée en 2010 pour les voitures de série.


     Règlement Sportif, Article 22.1
    22.1 a) Sera considéré comme « essai » le temps passé à rouler sur la piste par un concurrent engagé dans le Championnat à l’exception :
    i) Des démonstrations promotionnelles utilisant des pneumatiques spécifiques fournies par le manufacturier.
    ii) De l’entraînement d’un jeune pilote n’ayant pas participé à une manche du Championnat du monde de F1 dans les 24 mois précédant le roulage et qui n’ont pas testé une monoplace de Formule 1 pendant plus de quatre jours dans cette même période de 24 mois.

    IMPACT : Exempter l’évaluation des jeunes pilotes du kilométrage maximal autorisé en essais chaque année est une bonne nouvelle pour les nouveaux talents qui souhaitent faire leur entrée dans le sport. La difficulté à donner du temps de piste à de jeunes pilotes était la conséquence involontaire de la limite fixée en 2007 pour les essais privés. Renault a déjà utilisé les nouvelles possibilités offertes par le règlement en permettant à Alvaro Parente, vainqueur du Championnat World Series by Renault 2007, de rouler dans la R27 début 2008. Les équipes sont limitées à 350km pendant ces journées d’évaluation.


     Règlement Sportif, Article 28.1
    28.1 Chaque concurrent ne pourra avoir plus de deux voitures disponibles pour son usage, à n’importe quel moment de l’Evènement. Chaque monocoque assemblée de manière partielle sera considérée comme une voiture si elle est équipée d’un moteur, d’une suspension avant, d’une carrosserie, de radiateurs, de réservoirs d’huile et d’eau.


    IMPACT : Cet article du règlement signifie que les voitures de réserve disparaissent des garages des équipes en 2008. C’est un pas logique vers davantage d’efficacité budgétaire à un moment où la fiabilité a atteint un très haut niveau. Les équipes apporteront certainement un châssis de moins que précédemment sur les Grands Prix (trois dans la plupart des cas, contre quatre auparavant).


     Règlement Sportif, Article 28.6
    28.6 a) Chaque pilote ne pourra pas utiliser plus d’une boîte de vitesses pour quatre Evènements consécutifs dans lesquels son équipe s’engage. Si un pilote devait utiliser une boîte de vitesses de remplacement, il serait rétrogradé de cinq places sur la grille de départ de l’Evènement en question à chaque fois qu’une nouvelle boîte serait utilisée. A moins que le pilote ne puisse pas terminer la course (voir plus bas), la boîte de vitesses équipant sa voiture à la fin de l’Evènement doit y rester pour les trois Evènements suivants. Si un pilote ne termine pas la première, deuxième ou troisième course pour des raisons indépendantes de sa volonté ou de celles de son équipe, il pourra prendre le départ de l’Evènement suivant avec une nouvelle boîte de vitesses sans être pénalisé.

    IMPACT : A la suite des mesures ayant étendu le cycle de vie des moteurs, en 2004, ce principe a été étendu aux boîtes de vitesses. Chacune d’entre elles doit durer quatre « Evenements » (c’est-à-dire quatre fois le samedi et le dimanche d’un week-end de Grand Prix). Renault a travaillé dur afin de garantir la fiabilité de sa transmission sans pour autant pénaliser les performances du système « quickshift ». Les rapports de boîte peuvent être changés une fois par week-end afin d’être adaptés aux spécificités de chaque circuit.


     Règlement Sportif, Article 29.1
    29.1 b) Il ne sera pas autorisé d’ajouter ou d’ôter du carburant de toute voiture participant à Q3, entre le départ de Q3 et le départ de la course (…)

    IMPACT : Il sera interdit de remettre du carburant entre la fin des qualifications et la course : le format ressemblera donc davantage à celui de la saison 2003, lorsque les monoplaces s’élançaient pour un tour chronométré seulement avec la quantité de carburant nécessaire à leur premier relais. Naturellement, ce changement va encourager les équipes à raccourcir les premiers relais, une tendance que Renault avait initiée en 2003. En 2007, les pilotes avaient tendance à repousser leurs arrêts par rapport aux fenêtres de ravitaillement théoriques idéales. Ce sera certainement l’inverse cette année.


     Règlement Sportif, Article 33
    33) Séance de qualifications
    33.1 Les qualifications se dérouleront le jour d’avant la course, de 14h00 à 15h00. Elles seront organisées comme suit :
    a) De 14h00 à 14h20 (Q1), toutes les monoplaces pourront prendre la piste. A la fin de cette période, les 7 voitures les plus lentes ne pourront pas prendre part au reste de la séance. Les temps réalisés par les 17 voitures restantes seront alors effacés.
    b) De 14h27 à 14h42 (Q2), les 17 voitures restantes seront autorisées à prendre la piste. A la fin de cette période, les 7 voitures les plus lentes ne pourront pas prendre part au reste de la séance. Les temps réalisés par les 10 voitures restantes seront effacés.
    c) De 14h50 à 15.00 (Q3), les 10 voitures restantes seront autorisées à prendre la piste. Cette procédure concerne un championnat comprenant 24 voitures. Si seulement 22 voitures sont engagées, 6 voitures seront exclues au terme de Q1 et Q2.

    IMPACT : Le passage à 20-15-10 minutes pour les qualifications va, en association avec l’article 29.1, éliminer les tours autrefois destinés à simplement brûler du carburant en début de Q3. Le nouveau format va accroître la tension avec moins de temps à chaque partie pour établir un temps compétitif. L’élimination du ravitaillement de fin de qualifications marquera la fin de la longue ligne de monoplaces qui attendaient le passage du feu au vert en bout de pitlane, en 2007 : en effet, il n’y aura plus de pression pour faire le maximum de tours possibles. En plus des changements signalés ci-dessus, un certain nombre d’autres possibles modifications concernant les règlements techniques et sportifs sont encore discutées. Pour la plupart, celles-ci portent sur la correction de situations parfois problématiques observées en 2007 : quels pneumatiques doivent être utilisés lorsque le départ d’une course est donné derrière la voiture de sécurité (comme au Japon en 2007), à quelle distance faut-il suivre la voiture de sécurité (à la suite du Japon 2007), définition précise et explicite sur la manière de mesurer la température ambiante et celle du carburant (après le Brésil 2007).


    ING Renault F1 Team


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :