• LA FIA DEVOILE LES NOUVELLES PREUVES CONTRE MAC LAREN.

     

    La FIA dévoile ses nouvelles preuves : Alonso et de la Rosa savaient tout !

    La FIA a révélé les preuves qui l'avait amené à sanctionner McLaren Mercedes dans l'affaire d'espionnage. Les nouvelles preuves contiennent des contacts systématiques entre Mike Coughlan et Nigel Stepney, mais également les échanges de mails entre Pedro de la Rosa et Fernando Alonso !


     Le 25 mars, Pedro de la Rosa a écrit un mail à Mike Coughlan :
    « Bonjour Mike, connais-tu la distribution des masses de la voiture rouge ? Il serait important pour nous de savoir pour que nous puissions l'essayer dans le simulateur. Merci d'avance, Pedro.

    P.S. : Je serai dans le simulateur demain. »


    Mike Coughlan a réponse à ce mail en envoyant les détails exigés par l'espagnol, bien qu'au final, ces informations n'ont pas été testées dans le simulateur.


     Le 25 mars, Pedro de la Rosa a envoyé un mail à Fernando Alonso contenant la distribution des masses des deux Ferrari du Grand Prix d'Australie.

    Fernando Alonso a alors répondu :
    « Cette distribution des masses m'étonne ; je ne sais pas si c'est à 100% fiable, mais cela attire l'attention. »

    Pedro de la Rosa a ensuite répliqué : « Toute les informations de Ferrari sont très fiables. Elles proviennent de Nigel Stepney, leur ancien chef mécanicien - je ne sais pas à quel poste il est maintenant. C'est lui qui nous a dit en Australie que Kimi Raikkonen s'arrêterait au tour n°18. Il est très ami avec Mike Coughlan, notre designer en chef, et il lui a dit ça. »

    Les mails de Pedro de la Rosa parlent également de l'aileron flexible, de l'équilibre aérodynamique, de la pression des pneus, du système de frein et de la stratégie de Ferrari.

    De plus, la FIA a examiné les rapports de la police italienne contenant des échanges téléphoniques entre Mike Coughlan et Nigel Stepney.

    Le rapport indiquait :
    « Au total, au moins 288 messages SMS et 35 appels téléphoniques semblent avoir été passés entre Mike Coughlan et Nigel Stepney entre le 11 mars 2007 et le 3 juillet 2007. »


     Le Conseil Mondial en a donc conclu que :

    - Mike Coughlan a eu plus d'informations que prévu et recevait des informations systématiquement pendant plusieurs mois ;

    - Les informations ont été utilisées, du moins à un certain degré (par exemple entre Mr. De la Rosa et Mr. Alonso), au sein même de McLaren Mercedes ;

    - Les informations qui circulaient chez McLaren Mercedes étaient des informations techniques mais également des informations confidentielles contenant la stratégie de Ferrari ;

    - Mr. De la Rosa, dans l'ordre de ses fonctions chez McLaren Mercedes, a demandé et a reçu des informations confidentielles de Ferrari à une source illégitime et a expressément déclaré que le but de sa demande était d'effectuer des essais dans le simulateur ;

    - Les informations confidentielles ont été envoyées à Mr. Alonso ;

    - Il y avait une intention claire de la part d'un certain nombre de personnes de McLaren Mercedes d'utiliser une partie des informations confidentielles de Ferrari pour leurs propres essais. S'ils ne l'ont pas fait, c'est uniquement en raisons de problèmes techniques ;

    - La position de Mike Coughlan chez McLaren Mercedes, qui avait connaissance des informations confidentielles de Ferrari, aurait eu une influence dans son travail.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :