• l.Montezemolo serre les rangs .........

     « Les équipes sont toutes unies »

    Le président de Ferrari Luca di Montezemolo a déclaré que les équipes feront front ensemble dans leurs discussions avec le président de la FIA Max Mosley plus tard aujourd'hui pour discuter de l'avenir de la Formule 1.

    Après plusieurs heures de discussion entre les team principals ce vendredi après-midi sur le yacht Force Blue de Flavio Briatore pour discuter de leur plan d'action, Luca di Montezemolo a été positif sur le fait que les écuries soient arrivées à certaines conclusions « constructives ».

    « Comme toujours, ce fut une très bonne réunion, avec une très bonne ambiance et nous sommes tous ensemble. Nous sommes tous ensemble et nous serons en position de rencontrer le président de la FIA pour lui dire d'une manière très constructive et très claire la position de la FOTA [Association des Equipes de Formule 1], » a déclaré Luca di Montezemolo, qui est également le président de la FOTA.

    Quand il lui a été demandé s'il était positif sur le fait qu'un accord puisse être trouvé pour empêcher le départ d'importantes équipes, l'Italien a répondu : « Nous verrons. Il est important que notre vision du futur soit absolument partagée. »

    Les propos de Luca di Montezemolo sont venus après que Max Mosley ait indiqué ce vendredi que la Formule 1 n'avait pas besoin de Ferrari.

    « La Formule 1 ne serait pas la même sans Ferrari mais aucune équipe est indispensable. La plupart des écuries comprennent que nous ne pouvons pas continuer à dépenser selon les niveaux actuels. La vraie question est : contrôlons-nous les coûts en limitant le travail des meilleurs ingénieurs ou contrôlons-nous les coûts en limitant la somme d'argent disponible ? Pour moi, la réponse est claire - d'où le budget plafonné, » a déclaré Max Mosley à la Gazzetta dello Sport.

    « Nous n'avons pas envie d'exclure Ferrari ou aucune autre équipe de la Formule 1. En effet, c'est assez le contraire. Notre inquiétude est de nous assurer de la viabilité économique de la Formule 1, ainsi que de rendre les conditions bonnes pour que de nouvelles équipes entrent. »

    Max Mosley a indiqué qu'il espérait qu'il serait accueilli par des discussions « constructives » de la part des équipes à Monaco, suivant les menaces de se retirer des discussions, lors de la réunion de la semaine passée à Heathrow.

    « C'est dommage que deux équipes [Ferrari et Toyota] n'aient pas voulu discuter d'un compromis vendredi dernier à Londres. Elles ont essayé que les autres écuries se retirent. J'espère qu'avec la présence de Luca, les choses seront plus constructives cette fois-ci. »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :