• L'affaire des diffuseurs verdict demain ..........

    « Le diffuseur n'est pas légal »


    Les adversaires de Brawn GP, Toyota et Williams ont déclaré à la Cour d'Appel Internationale (ICA) de la FIA ce mardi qu'il n'y avait aucun doute que le diffuseur utilisé par ces trois équipes était illégal.

    Ferrari, Red Bull Racing, Renault et BMW Sauber ont tous fait appel contre la décision des commissaires des Grands Prix d'Australie et de Malaisie de légaliser le double diffuseur.

    L'avocat de Ferrari Nigel Tozzi a indiqué à la cour, à Paris ce mardi, qu'il n'y avait aucun doute que les équipes aient exploitées une zone d'ombre dans la règlementation pour construire un élément illégal.


    « Tout le monde maîtrisant l'anglais vous dira que c'est une zone d'ombre, ne laissez donc pas quelqu'un essayer d'être intelligent avec les mots en déformant le but de la règlementation, » a déclaré Nigel Tozzi, cité par Press Association.

    « L'appel n'a pas lieu car nous n'avons pas tiré le meilleur parti d'une opportunité, mais parce que Brawn, Toyota et Williams n'ont pas agi dans les règles. »

    L'avocat de Renault Andrew Ford a déclaré que la FIA avait déjà conclu que le double diffuseur était illégal, et que c'était la raison pour laquelle l'équipe français avait décidé de ne pas l'utiliser.

    « Ce n'est pas que Renault ait loupée le coche, comme (Ross) Brawn l'a souligné, c'est parce que la FIA a déclaré qu'il était illégal. C'était à ce moment que le diffuseur a été abandonné, » a ajouté Andrew Ford.

    Brawn GP a remporté les deux premières courses de la saison et le résultat de l'audience d'aujourd'hui pourrait complètement changer la situation au championnat.

    Si l'ICA décide que le diffuseur est légal, l'équipe britannique semble certaine de continuer à l'avant jusqu'à ce que ses adversaires ne copient le double diffuseur et ne la rattrapent.

    Si elle décide que ce diffuseur est contraire à la règlementation, Jenson Button pourrait faire face à la perspective de perdre ses deux victoires.

    Le propriétaire de l'équipe Ross Brawn a déclaré qu'il était optimiste sur le fait que la décision favoriserait son écurie.


    « Vous ne pouvez pas être à 100 pour cents confiant. Mais j'espère que le bon sens l'emportera de notre côté et que la cour d'appel jugera qu'il y a un mécanisme, une procédure, une politique et qu'elle avait été suivie correctement et que nous devrions aller de l'avant, » a indiqué Ross Brawn.

    Le verdict est attendu pour ce mercredi après-midi.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :