• INTERVIEW JARNO TRULLI TOYOTA

     Interview de Jarno Trulli ! : TF108, Glock, le sport, ...

    Cette dernière interview de l’année 2007 est consacrée à Jarno Trulli. L’italien s’exprime sur la nouvelle TF108, sur ses objectifs pour l’année 2008, sur son nouvel équipier Timo Glock, et sur sa grande attirance pour le sport.


     Jarno, il y a quelques jours, vous avez été à Cologne. Avez-vous déjà vu la nouvelle voiture ?
    Jarno Trulli : « Oui, elle est très différente de la voiture de l’année dernière. Elle est radicalement différente. Elle a un nouveau châssis aérodynamique. Mais les résultats en piste seront la seule chose qui compte. Nous présenterons la nouvelle voiture le 10 janvier, puis nous allons à Jerez la semaine suivante. Et là, nous allons avoir les premières impressions. »

     Quel est votre objectif pour 2008 ?
    « Obtenir quelque chose de similaire à la saison 2005. Cela devait être une simple année de transition, pour nous, chez Toyota. Mais, en faite, cela s’est mieux passé que nous l’avions prévu. Nous avons obtenu des podiums, fait de bonnes courses et quelques grandes performances en qualification. Après un championnat décevant (cette année), la possibilité de revenir à ce niveau serait déjà un bon résultat. Mais tout dépendra de la voiture. Je connais ce sport et son environnement assez bien pour ne pas faire de pronostiques. Je préfère parler lorsque nous aurons obtenu quelques données. Mais bien évidemment, nous voulons aller de l’avant. »

      Chez Toyota, vous êtes le point de référence et vous serez accompagné par Timo Glock. Qu'attendez-vous de lui ?
    « Timo est jeune, mais possède un énorme potentiel. Il est très rapide, fort et motivé. Ce sera une motivation pour moi. Je préfère toujours avoir un équipier ''difficile''. J’aime ça. »

     Est-ce une critique envers Ralf ?
    « Je ne répondrai pas. »

     Avez-vous déjà eu réellement la tentation de quitter Toyota ?
    « Parfois, j’ai eu cette tentation. Mais j’y ai mis du mien dans ce projet et je veux y croire jusqu’au bout. Je m’attendais à ce qu’il y ait des moments difficiles. Toyota a un grand potentiel et, tôt ou tard, elle sera en mesure de l’exploiter pleinement. »

     A quel type de Formule 1 vous attendez-vous après une année pleine de scandales ?
    « Je pense que le sport va trouver un moyen de surmonter ce moment difficile et de faire un grand nettoyage pour recommencer. Aujourd’hui, l’aspect économique de la Formule 1 est trop important. La dimension sportive passe souvent au second plan. Mais, ce n’est pas une caractéristique de ce sport. Malheureusement, c’est comme cela dans tous les sports. Pensez au football ou au vélo. La Formule 1 n’échappe pas à ce ''virus''. »

     Le règlement 2008 devrait favoriser la compétition avec l’interdiction des aides électroniques…
    « J’ai toujours été en faveur de la réduction de l’électronique. Cette année, l’anti-patinage ne sera plus utilisé. Après tout, nous avons couru sans cela pendant des années. Il est vrai que plusieurs incidents peuvent se produire, mais nous parlons ici d’excursions hors piste, et pas de risques mortels. La sécurité ne diminuera pas. Cette nouvelle réglementation aidera à avoir une meilleure compétition. »

     Vous êtes un athlète qui aime aussi faire d’autres sports. Est-ce un simple moyen de rester en forme ?
    « non, je suis passionné de sport, je suis très curieux et j’aime découvrir d’autres sports. Par exemple, j’ai fait un marathon. Et j’aime beaucoup les sports d’hiver. Après tout, depuis que j’ai déménagé en Suisse, à Saint Moritz, ce n’est pas la neige qui manque. »

     Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement ?
    « Le ski, même si je n’en fait pas si souvent parce que le risque de chute est trop grand. J’aime aussi le ski de fond. Je m’étais beaucoup entraîné pour prendre part à l’Engadin Ski Marathon l’année dernière, puis j’ai été appelé par Toyota pour venir au Japon. Quand je suis rentré, j’ai eu la grippe et tous les efforts n’ont servi à rien. »

     D’autres expériences ?
    « J’ai essayé le bobsleigh. Très excitant, c’est en quelque sorte une expérience semblable à la conduite d’une voiture de Formule 1. »

     Etes-vous tenté par les sports de combat ?
    « Je pense que, pour les sports physiques, une bonne préparation n’est pas suffisante. Vous devez avoir la capacité de gérer vos propres forces et vous avez besoin de plusieurs années d’expérience. Je n’ai pas ça. »

     Comment dépensez-vous votre temps libre en cette période ?
    « Avec la famille et les amis. Une semaine en Italie, puis je retourne dans ma maison en Suisse. »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :