• Nouveau président de la FIA

    L’Assemblée Générale de la FIA a tranché, et c’est finalement Jean Todt qui succède à Max Mosley à la tête de la Fédération Internationale de l’Automobile.

    Le Français était en lutte avec Ari Vatanen pour la présidence de la FIA et c’est après le vote de ce vendredi, à Paris, qu’il a été élu. Avec 135 votes, contre 49 pour Vatanen, et 12 absentions ou votes blancs, Todt est sorti large vainqueur de ce duel.

    Ancien pilote de rallye, puis copilote, Todt a été directeur général de Peugeot Sport puis de la Scuderia Ferrari. Max Mosley, le président sortant, n’avait pas caché sa préférence envers le Français. Après 16 années de mandat, le Britannique se retire enfin. Il ne reste plus qu’à attendre les changements promis par Todt à présent.


    votre commentaire
  • Modifie le calendrier 2010

    Le Conseil Mondial de la FIA dévoilait il y a tout juste un mois le calendrier prévisionnel du championnat du monde 2010 de Formule 1. Mais avec une semaine de décalage seulement entre les Grands Prix de Monaco et de Turquie, il n’était pas vraiment au goût des écuries.

    La FOTA avait donc demandé à la fédération internationale de l’automobile de modifier le calendrier pour que les équipes puissent mieux gérer le déplacement entre la Principauté et la Turquie.

    Cette demande ayant été acceptée, l’épreuve monégasque sera avancé d’une semaine et se déroulera donc le 16 mai 2010, soit sept jours après le Grand Prix d’Espagne.

    Enfin, la FIA a également annoncé que les Grands Prix du Brésil et de Abu Dhabi pourraient être intervertis afin que la dernière manche se déroule, comme cette année, sur le circuit de l’île de Yas.

    Alors que le calendrier définitif ne sera pas annoncé avant le mois de décembre, voici le calendrier provisoire modifié :

    Calendrier officiel 2009 de la saison de F1
    POS. DATE GRAND PRIX
    1 14/03/2010 Bahreïn
    2 28/03/2010 Australie
    3 04/04/2010 Malaisie
    4 18/04/2010 Chine
    5 09/05/2010 Espagne
    6 16/05/2010 Monaco
    7 30/05/2010 Turquie
    8 13/06/2010 Canada2
    9 27/06/2010 Europe (Valence)
    10 11/07/2010 Grande Bretagne3
    11 25/07/2010 Allemagne
    12 01/08/2010 Hongrie
    13 29/08/2010 Belgique
    14 12/09/2010 Italie
    15 26/09/2010 Singapour
    16 03/10/2010 Japon
    17 17/10/2010 Corée du Sud1
    18 31/10/2010 Abu Dhabi1
    19 14/11/2010 Brésil

    1 Sujet à l’homologation du circuit.

    2 Les promoteurs du circuit de Montréal étant toujours en discussions avec la FOM, la tenue du Grand Prix du Canada n’est toujours pas assurée, bien que les négociations soient en phase finale.

    3 Sujet à l’homologation du circuit. En outre, des doutes persistent pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, la situation du Donington Park demeurant incertaine. Les promoteurs du circuit ont une semaine pour donner à Bernie Ecclestone la garantie qu’ils ont les ressources financières nécessaires à l’organisation d’un Grand Prix.


    votre commentaire
  • Et F.Alonso surgit de nulle part

    Le ciel est gris au dessus de São Paulo à l’entame de cette deuxième séance d’essais libres du Grand Prix du Brésil 2009. 18°C dans l’air, 23°C sur la piste et 84% d’humidité, voici les données météorologiques.

    Plusieurs voitures attendant que la piste soit ouverte et c’est Nick Heidfeld qui s’élance le premier au volant de sa BMW-Sauber. Un grand nombre de pilotes ne tardent pas à imiter l’Allemand.

    Pas de tour d’installation pour cette séance, les premiers chronos tombent dès les premières minutes. Après seulement cinq minutes, Vettel affiche déjà son nom en haut de tableau. 1:14.063 pour l’actuel troisième du championnat, qui ne s’arrête pas là et signe un 1:12.923 après moins de dix minutes d’EL2.

    Seules les deux Renault ne sont pas encore créditées d’un chrono. Il aura fallu attendre un bon quart d’heure pour voir les monoplaces françaises quitter les stands, mais elles ne font qu’un tour d’installation.

    Petite frayeur pour Liuzzi, qui perd le contrôle de sa monoplace mais qui se rattrape bien. Pas de drapeau déployé, l’Italien reprend la piste sans le moindre mal. Button prend les commandes, 1:12.694 pour le pilote Brawn GP. Alonso signe le 18ème temps pour son premier passage devant la ligne de chronométrage tandis que Grosjean est bon dernier.

    Red Bull Racing réplique. Mark Webber signe le deuxième temps, 0,035 secondes derrière Button.Buemi et sa modeste Toro Rosso mettent tout le monde d’accord. Le jeune pilote Suisse signe un honorable 1:12.357, le meilleur tour de ce vendredi pour le moment.

    Il ne reste qu’une petite demi-heure et peu d’activité en piste. Fisichella sort de sa monoplace, arrêtée au bout de la voie des stands. Un problème technique sur sa Ferrari visiblement.

    Plus que dix minutes, et Webber améliore son chrono. Suffisant pour passer Button mais c’est toujours Buemi qui domine ces essais libres 2. Nous entrons dans les dernières minutes, toutes les voitures sont en piste, hormis bien sûr celle de Fisichella.

    Alonso, pourtant bien discret depuis le début du week end, s’offre le meilleur tour au volant de sa R29. 1:12.34 pour l’Ibère. Mais attention à Barrichello, qui réalise le meilleur temps absolu dans le premier secteur. Le pilote local se rate complètement dans le deuxième secteur, il reste donc en P3. Le drapeau à damier est agité, la séance va toucher à sa fin.

    C’est terminé. C’est donc Fernando Alonso qui termine la journée en tête, devant Sebastien Buemi et Rubens Barrichello. Webber, Button, Trulli, Vettel et Rosberg complètent le Top8 de ces essais libres 2 du Grand Prix du Brésil.

    A noter le très faible écart entre les voitures car Alguersuari (P19) n’est qu’à sept dixièmes du temps d’Alonso. Rendez-vous dès demain pour la suite de ce week end Brésilien, où Red Bull et Brawn GP répondent présent comme on s’y attendait.

    Pos Pilotes Equipes Temps Ecart Tours
    01 F. Alonso Renault 1:12.314
    27
    02 S. Buemi Toro Rosso 1:12.357 + 0.043 45
    03 R. Barrichello Brawn 1:12.459 + 0.145 38
    04 M. Webber RBR 1:12.514 + 0.200 41
    05 J. Button Brawn 1:12.523 + 0.209 45
    06 J. Trulli Toyota 1:12.605 + 0.291 37
    07 S. Vettel RBR 1:12.611 + 0.297 45
    08 N. Rosberg Williams 1:12.633 + 0.319 42
    09 A. Sutil Force India 1:12.720 + 0.406 35
    10 L. Hamilton McLaren 1:12.749 + 0.435 39
    11 R. Grosjean Renault 1:12.806 + 0.492 27
    12 R. Kubica BMW Sauber 1:12.862 + 0.548 39
    13 K. Kobayashi Toyota 1:12.869 + 0.555 40
    14 K. Nakajima Williams 1:12.929 + 0.615 41
    15 N. Heidfeld BMW Sauber 1:12.948 + 0.634 38
    16 V. Liuzzi Force India 1:12.950 + 0.636 36
    17 H. Kovalainen McLaren 1:12.992 + 0.678 39
    18 K. Räikkönen Ferrari 1:13.026 + 0.712 42
    19 J. Alguersuari Toro Rosso 1:13.041 + 0.727 40
    20 G. Fisichella Ferrari

    votre commentaire
  • M. Webber annonce la couleur à Interlagos

    Mark Webber a réalisé le meilleur temps de cette première séance d’essais libres, en 1’12’’463, reléguant à quatre dixièmes Rubens Barrichello et son équipier Sebastian Vettel.

    Résumé
    Le Grand Prix du Brésil accueille l’avant-dernière course de la saison, à Interlagos, théâtre de la bataille pour le championnat opposant Jenson Button, Rubens Barrichello et Sebastian Vettel.

    La météo pourrait être l’un des principaux facteurs du week-end, la pluie étant annoncée tout au long de la durée du Grand Prix. Ce vendredi matin à Sao Paulo, le ciel est couvert avec 19°C dans l’air et 21°C en piste. L’humidité est à 87% avec une force du vent à 1,9 m/s.

    Jaime Alguersuari est le premier pilote à réaliser un temps de référence sur le circuit d’Interlagos, à la 14ème minute, en 1’18’’205. Le jeune espagnol découvre la piste, comme son équipier Sébastien Buemi ou encore Romain Grosjean.

    Kimi Räikkönen est le premier pilote de pointe à s’élancer pour un tour chronométré. A sa première tentative, le Finlandais concède plus d’une seconde sur le meilleur temps réalisé par Sébastien Buemi en 1’14’’513.

    La majorité des pilotes sont très rapidement en piste. Ils veulent profiter de l’opportunité de courir sur le sec, même si quelques gouttes de pluie ont déjà fait leur apparition au-dessus du circuit. Alors que Lewis Hamilton augmente la cadence en 1’13’’187, plusieurs pilotes comme Fernando Alonso et Kamui Kobayashi se font piéger en piste et sortent dans l’herbe.

    Peu après le premier tiers de la séance, Sebastian Vettel annonce déjà la couleur : 1’12’’932 pour le pilote Red Bull Racing. L’Allemand est toujours en lice au championnat, à 16 points de Jenson Button et deux longueurs de Rubens Barrichello.

    La pluie s’est intensifiée à la 38ème minute, contraignant tous les pilotes à rentrer aux stands. L’averse ne dure que quelques minutes, mais c’est suffisant pour détremper la piste.

    Plusieurs pilotes reprennent la piste, dont Romain Grosjean qui se fait piéger dans l’un des derniers virages du circuit. Le Français sort dans l’herbe et percute un panneau en polystyrène dont les débris se répandent sur la piste. Le drapeau rouge est déployé à la 57ème minute pour permettre aux commissaires de nettoyer le tracé.

    La piste est réouverte à la 66ème minute et les pilotes s’empressent de sortir des stands. Mark Webber hausse le rythme d’un dixième en 1’12’’805, alors que Rubens Barrichello part en tête-à-queue, mais parvient à reprendre la piste.

    Les pilotes accumulent les erreurs en piste ce matin au Brésil. Sébastien Buemi est lui aussi parti en tête-à-queue et tape par l’arrière un mur de pneus, cassant sa suspension arrière droite.

    Dans les derniers instants de la séance, Mark Webber augmente la cadence en pneus tendres, en 1’12’’463, reléguant à quatre dixièmes Rubens Barrichello et son équipier Sebastian Vettel.

    Mark Webber termine ainsi en tête de cette première séance d’essais libres, devant Rubens Barrichello, Sebastian Vettel, Heikki Kovalainen, Lewis Hamilton, Kazuki Nakajima, Jenson Button et Nico Rosberg.

    Pos Pilotes Equipes Temps Ecart Tours
    01 M. Webber RBR 1:12.463

    02 R. Barrichello Brawn 1:12.874 + 0.411
    03 S. Vettel RBR 1:12.932 + 0.469
    04 H. Kovalainen McLaren 1:12.989 + 0.526
    05 L. Hamilton McLaren 1:13.048 + 0.585
    06 K. Nakajima Williams 1:13.067 + 0.604
    07 J. Button Brawn 1:13.141 + 0.678
    08 N. Rosberg Williams 1:13.147 + 0.684
    09 A. Sutil Force India 1:13.232 + 0.769
    10 K. Räikkönen Ferrari 1:13.321 + 0.858
    11 J. Trulli Toyota 1:13.326 + 0.863
    12 N. Heidfeld BMW Sauber 1:13.464 + 1.001
    13 S. Buemi Toro Rosso 1:13.503 + 1.040
    14 R. Kubica BMW Sauber 1:13.563 + 1.100
    15 G. Fisichella Ferrari 1:13.619 + 1.156
    16 F. Alonso Renault 1:13.787 + 1.324
    17 V. Liuzzi Force India 1:13.829 + 1.366
    18 K. Kobayashi Toyota 1:14.029 + 1.566
    19 J. Alguersuari Toro Rosso 1:14.040 + 1.577
    20 R. Grosjean Renault 1:14.173 + 1.710

    votre commentaire
  • J. Trulli est à son aise en terres japonaises

    La troisième et dernière séance d’essais libres du Grand Prix du Japon se tient dans des conditions totalement différentes de celles rencontrées vendredi. La forte pluie a fait place au soleil, ce qui permet d’avoir 26°C dans l’air et 25°C en piste. L’humidité est de 50%, avec une force du vent à 4,2 m/s.

    Dès l’ouverture de la séance, les pilotes ne perdent pas de temps et entament directement leur programme d’essais puisqu’ils n’ont pas encore testé sur le sec ce week-end. Dans les premières minutes, Kimi Räikkönen se hisse rapidement en tête de la session en 1’33’’453

    Le circuit de Suzuka est une inconnue pour toutes les équipes qui n’y sont plus retournées depuis 2006. Depuis, la règlementation a foncièrement changé, en particulier avec le retour des pneus slicks qui offrent davantage d’adhérence et la rédaction des appuis aérodynamiques.

    Motivés après leur seconde place obtenue à Singapour par Timo Glock, Toyota court à domicile ce week-end et espère décrocher un très bon résultat sur ses terres. Jarno Trulli accélère ainsi la cadence en 1’33’’258.

    Suzuka est un circuit de pilote et, avec le manque d’essais sur le sec, les cartes sont remises à zéro pour tout le monde en vue des qualifications de cet après-midi au Japon. Sébastien Buemi, qui découvre pourtant le tracé, se hisse en tête de la séance en 1’32’’240. Son équipe Toro Rosso dispose de plusieurs améliorations, dont un nouveau diffuseur identique à celui utilisé par l’écurie sœur Red Bull Racing à Singapour.

    Alors que Kimi Räikkönen est revenu à deux dixièmes de lui aux deux tiers de la séance, Sébastien Buemi en rajoute une couche en 1’31’’771. Pendant ce temps, plusieurs pilotes comme Nick Heidfeld et Romain Grosjean partent en tête-à-queue.

    La séance est placée sous drapeau jaune, à dix minutes de la fin, au virage n°10. Mark Webber est parti tout droit dans les graviers et a endommagé sa monoplace. L’Australien occupait la 13ème place de la session. Son équipier Sebastian Vettel pointe lui au deuxième rang.

    Tous les pilotes sont en piste dans les dernières minutes de la séance. Jarno Trulli déloge ainsi Sébastien Buemi pour moins d’un dixième de mieux, en 1’31’’709. Personne ne parvient à inquiéter l’Italien. Sébastien Buemi, Nico Rosberg, Sebastian Vettel, Kimi Räikkönen, Adrian Sutil, Rubens Barrichello et Heikki Kovalainen complètent le top 8.

    Pos Pilotes Equipes Temps Ecart Tours
    01 J. Trulli Toyota 1:31.709

    02 S. Buemi Toro Rosso 1:31.771 + 0.062
    03 N. Rosberg Williams 1:32.343 + 0.634
    04 S. Vettel RBR 1:32.414 + 0.705
    05 K. Räikkönen Ferrari 1:32.445 + 0.736
    06 A. Sutil Force India 1:32.467 + 0.758
    07 R. Barrichello Brawn 1:32.488 + 0.779
    08 H. Kovalainen McLaren 1:32.546 + 0.837
    09 J. Button Brawn 1:32.668 + 0.959
    10 J. Alguersuari Toro Rosso 1:32.689 + 0.980
    11 R. Grosjean Renault 1:32.717 + 1.008
    12 N. Heidfeld BMW Sauber 1:32.736 + 1.027
    13 F. Alonso Renault 1:32.742 + 1.033
    14 T. Glock Toyota 1:32.749 + 1.040
    15 K. Nakajima Williams 1:32.752 + 1.043
    16 L. Hamilton McLaren 1:32.789 + 1.080
    17 R. Kubica BMW Sauber 1:32.848 + 1.139
    18 G. Fisichella Ferrari 1:32.878 + 1.169
    19 M. Webber RBR 1:32.930 + 1.221
    20 V. Liuzzi Force India 1:33.167 + 1.458

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires