•  GP du Canada: BMW Sauber : Tout simplement magnifique

    Le grand Prix du Canada 2008 restera à jamais gravé dans les mémoires de tous les membres de l’écurie BMW Sauber. Ils décrochent au terme d’une course magnifiquement menée, leur première victoire, ainsi que leur premier doublé. De plus, ils se rapprochent considérablement de Ferrari au championnat constructeurs, et Kubica l’heureux gagnant du jour, parvient même à prendre la tête du classement pilote.

     Robert Kubica, 1er :
    « Je suis très heureux de décrocher la première victoire pour BMW Sauber. Je suis aussi heureux pour la Pologne et tous mes fans. Ce fut une course très difficile pour moi. J’ai pris le départ sur le côté sale de la piste et Kimi Räikkönen a failli me passer, mais je suis parvenu à rester devant. Le timing du safety car n’a pas été chanceux pour moi, je voulais ravitailler, mais le drapeau jaune a été sorti trois secondes trop tôt, et j’ai du continuer. Quand les stands ont été ouverts, tout le monde est rentré au même moment. Je me suis arrêté à la sortie parce que le feu était toujours rouge. Kimi s’est arrêté à côté de moi, et j’ai entendu le bruit quand Hamilton s’est craché dans sa voiture. Je dois être reconnaissant envers Hamilton d’avoir choisi Kimi plutôt que moi. Après cet arrêt, j’étais derrière ceux qui ne feraient qu’un arrêt et j’ai perdu beaucoup de temps. Timo Glock fut le dernier d’entre eux à ravitailler, et seulement quand il l’a fait j’ai pu attaquer. J’avais seulement 8 tours pour gagner 21 secondes, ce qui représentait un énorme défi. Je suis finalement parvenu à gagner 24 secondes, ce qui voulait dire que j’étais devant Nick. A partir de ce moment, ce fut un peu plus facile, mais malgré tout, ça aurait été très facile de faire une erreur, particulièrement à cause de la piste qui se désagrégeait à certains endroits. Mais tout a fonctionné et je suis simplement heureux ! »

     Nick Heidfeld, 2ème :
    « Félicitation à Robert pour avoir remporté cette course, il l’a vraiment mérité. J’ai pris un mauvais départ et perdu une position au profit de Barrichello. Heureusement, j’ai pu le passer, et à partir de ce moment je faisais parti des plus rapides. Je suis resté en piste alors que la plupart des autres pilotes ravitaillaient car j’étais sur un long relais. J’ai vraiment attaqué très fort à ce moment. Alors nous avons décidé de passer à une stratégie sur un seul arrêt, avec un très gros plein d’essence et avec les pneus tendres, ce qui fut un gros challenge. Cependant, j’ai réussi à garder Alonso derrière moi. Après le second arrêt, Robert est ressorti devant, et j’ai alors assuré ma position. Terminer deuxième après être parti de la 8ème position est un résultat génial, particulièrement lorsque je prends en considération les moments difficiles que j’ai eu récemment. Merci beaucoup aux gas d’Hinwil, qui m’ont fabriqué un nouveau châssis après l’accident survenu avec Alonso à Monaco. »

     Mario Theissen, directeur de BMW Motorsport :
    « C’est fantastique, je suis comblé. Il est difficile de trouver les mots justes. Aujourd’hui, tout a simplement fonctionné parfaitement. Nous espérions réaliser un nouveau podium ici à Montréal, nous n’aurions jamais rêvé d’un doublé. Félicitation à Robert, à Nick et à toute l’équipe à Munich et Hinwil. Aujourd’hui, nous franchissons une étape importante. Nos deux pilotes n’ont pas fait d’erreurs et les stratégies ont payées. Je pense que nous allons bien fêter ça. »

     Willy Rampf, directeur technique :
    « Quelle journée ! Je ne peux tout simplement pas décrire mes sentiments avec des mots suite à la course. Les deux pilotes et l’équipe entière ont fait un travail parfait aujourd’hui. Robert a perdu du temps lorsqu’il est ressorti des stands après le safety car, mais après un sprint fantastique, il s’est assuré la victoire. Pour Nick, cette journée fut idéale. Nous n’oublions pas qu’il partait 8ème. A un certain moment de la course il était le plus rapide en piste. Quand nous avons décidé de le faire passer sur une stratégie à un seul arrêt, nous avons pris un risque, surtout par rapport aux pneus, car Nick devait rouler avec les tendres sur une longue distance. Aujourd’hui, tout a payé, les décisions de la journée, ainsi que le travail fourni ces deux dernières années. »


    votre commentaire
  • GP du Canada  Course : Kubica enfin !
    Un an après son terrible accident survenu sur ce même circuit, Robert Kubica remporte son premier Grand Prix de sa carrière. Mieux pour BMW Sauber : elle décroche son premier doublé de sa carrière grâce à la deuxième place de Nick Heidfeld. La joie est donc immense au sein de l’équipe d’Hinwil ! David Coulthard complète le podium d’une course où Lewis Hamilton et Kimi Räikkönen abandonnés.


    Résumé de la course :

    Le Grand Prix du Canada, seule épreuve d’Amérique du Nord inscrite au calendrier cette année, va débuter d’ici quelques minutes sous un ciel nuageux. La température de l’air est de 27°C, celle de la piste de 36°C, avec une humidité de 66% et un vent soufflant à 8,1 m/s.

    Le départ va bientôt être donné. Deux pilotes vont s’élancer de la pitlane : Sebastian Vettel et Jenson Button. Les feux rouges s’éteignent : Lewis Hamilton prend un très bon départ alors que Robert Kubica se rabat contre Kimi Räikkönen qui tentait l’extérieur. Aucun accrochage n’est à signaler lors des premiers virages.

    Un point sur le classement à l’issue du premier tour : Lewis Hamilton mène devant Robert Kubica, Kimi Räikkönen, Nico Rosberg, Fernando Alonso, Felipe Massa, Heikki Kovalainen, Rubens Barrichello Nick Heidfeld et Kazuki Nakajima.

    Suivent Mark Webber, David Coulthard, Jarno Trulli, Timo Glock, Nelson Piquet Jr, Adrian Sutil, Giancarlo Fisichella, Sébastien Bourdais, Sebastian Vettel et Jenson Button.

    Lewis Hamilton aligne les meilleurs tours et creusent rapidement l’écart avec ses poursuivants : 1’18’’211 et puis 1’17’’506. Au quatrième tour, il possède déjà trois secondes d’avance sur Robert et près de cinq sur Kimi Räikkönen.

    Derrière, Nick Heidfeld dépasse Rubens Barrichello à l’épingle du Casino pour le gain de la huitième place. Le passage suivant, l’allemand réalise son meilleur tour personnel : 1’19’’421. Il compte 4’’6 de retard sur Heikki Kovalainen.

    Au neuvième tour, Nelson Piquet Jr passe Timo Glock pour le gain de la quatorzième place à la fin de la longue ligne droite. Le brésilien tente de dépasser Jarno Trulli, au même endroit, un passage plus tard, mais il n’y parvient pas.

    Le pilote Renault touche la Toyota à l’épingle du Casino au douzième tour – un accrochage sans incident. Nelson Piquet Jr remonte ainsi au treizième rang.

    La bagarre fait rage également à l’avant de la course : Nick Heidfeld met la pression à Heikki Kovalainen pour la gagne de la septième place, et Kimi Räikkönen réalise le meilleur tour au quatorzième passage : 1’17’’387. Il revient à 6’’8 de Lewis Hamilton et 8’’3 de Robert Kubica. Le champion du monde tourne ainsi trois à quatre dixièmes plus vite que les deux pilotes qui le précèdent.

    Pendant ce temps, Adrian Sutil gare sa monoplace dans l’herbe dans le premier secteur. Le drapeau jaune est déployé alors que les freins avant gauche de la MJV-01 commencent à prendre feu ! Un commissaire éteint le début d’incendie.

    Etant donné qu’il est impossible de dégager la Force India en toute sécurité, la voiture de sécurité rentre en piste. Tout bénéfice pour des pilotes comme Fernando Alonso, Felipe Massa, Heikki Kovalainen et Nick Heidfeld qui concédaient entre 18’’1 et 35’’3 sur Lewis Hamilton.

    On s’active dans les stands : Jenson Button rentre déjà alors que la voie des stands est fermée. Le britannique va probablement recevoir une pénalité. Les autres équipes se préparent à accueillir leurs pilotes une fois que la pitlane sera ouverte.

    Les pilotes sont autorisés à ravitailler durant le dix-huitième tour. Lewis Hamilton, Robert Kubica, Kimi Räikkönen, Nico Rosberg, Fernando Alonso, Felipe Massa, Heikki Kovalainen, Nelson Piquet Jr, Sébastien Bourdais et Jenson Button rentrent. Kimi Räikkönen et Robert Kubica ravitaillement que Lewis Hamilton et le dépassent.

    Coup de théâtre quelques instants plus tard : Lewis Hamilton percute Kimi Räikkönen qui s’est arrêté à la sortie des stands – le feu étant rouge. Derrière, Nico Rosberg heurte la MP4-23. C’est l’abandon pour les deux premiers, alors que l’allemand est contraint de repasser par la pitlane pour changer d’aileron avant.

    Restart au vingt-et-unième tour, alors que Felipe Massa repasse une nouvelle fois dans les stands. Petite confusion chez Ferrari ? BMW Sauber a un joli coup à jouer : Nick Heidfeld occupe actuellement la première place – mais il n’a pas encore ravitaillé, alors que Robert Kubica est en tête des pilotes ayant fait le plein d’essence.

    Un point sur le classement au vingt-quatrième passage : Nick Heifeld tourne deux secondes au tour plus rapide que l’ensemble des autres pilotes ! Il possède 9’’3 d’avance sur Rubens Barrichello, 9’’7 sur Kazuki Nakajima, 10’’1 sur Mark Webber, 10’’8 sur David Coulthard, 14’’7 sur Jarno Trulli, 15’’4 sur Timo Glock et 17’’0 sur Giancarlo Fisichella.

    Suivent Sebastian Vettel, Robert Kubica, Fernando Alonso, Nelson Piquet Jr, Heikki Kovalainen, Jenson Button, Nico Rosberg, Sébastien Bourdais et Felipe Massa. Le brésilien concède 36’’7 de retard sur la première F1.08.

    Nouveau rebondissement au vingt-septième passage : Nelson Piquet Jr part en tête-à-queue. Il parvient à repartir, mais bon dernier.

    Au vingt-neuvième tour, Nick Heidfeld et Mark Webber rentre aux stands – Rubens Barrichello est ainsi en tête du Grand Prix. L’allemand ressort juste devant son équipier Robert Kubica et Fernando Alonso. Ces trois pilotes se tiennent en moins d’une seconde !

    Le polonais dépasse son équipier le virage suivant au freinage du premier virage – Nick Heidfeld est beaucoup plus chargé en essence : BMW Sauber lui a mis de quoi tenir toute la course.

    Felipe Massa part à la faute à l’épingle du Casino : le brésilien va tout droit en essayant de dépasser Mark Webber. Le pilote Ferrari passe devant l’australien un tour plus tard. Il occupe actuellement la quatorzième place – à 28’’8 de Rubens Barrichello, mais celui-ci n’a pas encore ravitaillé.

    Au trente-sixième tour, le brésilien de chez Honda rentre aux stands – cédant les commandes de la course à David Coulthard. L’écossais n’a pas été leader longtemps : il ravitaille le passage suivant, tout comme Sebastian Vettel. Les deux Toyota, Jarno Trulli en tête, mènent à présent le Grand Prix !

    On continue à jouer aux chaises musicales en tête de course : l’italien rentre dans la pitlane au trente-neuvième tour. Timo Glock est le nouveau leader – l’allemand, sous la pression de Robert Kubica.

    Pendant ce temps, Nelson Piquet Jr abandonne. Encore un mauvais Grand Prix pour le brésilien… Son équipier Fernando Alonso a également failli se mettre dehors : il a loupé son freinage à l’épingle du Casino, manquant de peu d’accrocher Nick Heidfeld – qu’il avait heurté lors de la course de Monaco.

    Nouveau coup de théâtre au quarante-cinquième tour : Fernando Alonso part en tête-à-queue et tape le mur au quarante-cinquième tour. C’est l’abandon pour l’espagnol mais il parvient à ramener sa R28 dans une zone de dégagement, ce qui évite à la voiture sécurité d’entrer en piste.

    Un point sur le classement au quarante-septième passage alors que Kazuki Nakajima se crashe à l’entrée de la voie des stands ! Son aileron avant qui était endommagé après un contact avec Rubens Barrichello est passé sous sa FW30 – soulevant sa monoplace et l’empéchant de freiner pour éviter l’accident.

    Au quarante-huitième passage, Robert Kubica ravitaille. Le polonais possède vingt-sept secondes d’avance sur Nick Heidfeld. Tension dans le clan BMW Sauber qui est en passe de réaliser sa première victoire et son premier doublé de sa carrière ! Le polonais ressort cinq secondes devant son équipier.

    Un point sur le classement au cinquantième tour : Robert Kubica possède 4’’1 d’avance sur Nick Heidfeld, 9’’3 sur David Coulthard, 15’’5 sur David Coulthard, 15’’8 sur Heikki Kovalainen, 16’’3 sur Felipe Massa, 18’’8 sur Jenson Button et 21’’7 sur Timo Glock. Suivent Mark Webber, Jarno Trulli, Sebastian Vettel, Nico Rosberg, Sébastien Bourdais et Giancarlo Fisichella.

    Giancarlo Fisichella part en tête-à-queue au cinquante-deuxième tour. Avec la voiture de sécurité qui pourrait entrer en piste, plusieurs pilotes effectuent leur dernier ravitaillement : Felipe Massa, Heikki Kovalainen, Jenson Button et Mark Webber. Cependant, la safety car n’est pas déployée car les commissaires parviennent à dégager la Force India.

    Pas mal de bagarres pour les points : Nico Rosberg loupe son dépassement sur Sebastian Vettel pour le gain de la huitième passe – du coup Heikki Kovalainen en profite pour le dépasser. A l’avant, Felipe Massa dépasse son compatriote et monte au sixième rang.

    Quelques tours plus tard, Robert Kubica remporte son premier Grand Prix, le premier pour BMW Sauber. Le polonais réalise également une superbe opération en passant en tête du championnat des pilotes.

    Nick Heidfeld termine deuxième – l’équipe d’Hinwil réalise ainsi son premier doublé de son histoire et revient à trois points de Ferrari au championnat des constructeurs. David Coulthard complète le podium devant Timo Glock, Felipe Massa, Jarno Trulli et Rubens Barrichello. Sebastian Vettel complète le top 8.



    Résultats de la course
                 
    Cl.   Pilote Equipe Châssis M.T. Arrêts
    01 - Robert Kubica BMW-Sauber F1.08 1h36'24''447 2
    02 - Nick Heidfeld BMW-Sauber F1.08 + 0'16''495 1
    03 - David Coulthard Redbull Racing RB4 + 0'23''352 1
    04 - Timo Glock Toyota TF108 + 0'42''627 1
    05 - Felipe Massa Ferrari F2008 + 0'43''934 3
    06 - Jarno Trulli Toyota TF108 + 0'47''775 1
    07 - Rubens Barrichello Honda RA108 + 0'53''597 1
    08 - Sebastian Vettel Toro Rosso STR3 + 0'54''120 1
    09 - Heikki Kovalainen McLaren Mercedes MP4/23 + 0'54''433 2
    10 - Nico Rosberg Williams FW30 + 0'57''749 3
    11 - Jenson Button Honda RA108 + 1''07''540 3
    12 - Mark Webber Redbull Racing RB4 + 1'11''229 2
    13 - Sébastien Bourdais Toro Rosso STR3 + 1 tour 2
    14 - Giancarlo Fisichella Force India MJV-01 + 19 tours 2
    15 - Kazuki Nakajima Williams FW30 + 24 tours 2
    16 - Fernando Alonso Renault R28 + 26 tours 1
    17 - Nelson Piquet Renault R28 + 31 tours 2
    18 - Kimi Räikkönen Ferrari F2008 + 51 tours 1
    19 - Lewis Hamilton McLaren Mercedes MP4/23 + 51 tours 1
    20 - Adrian Sutil Force India MJV-01 + 57 tours 0

     

    votre commentaire
  •  GP du Canada – Qualifications : Hamilton comme en 2007

    En 2007, Montréal avait permis à Lewis Hamilton de réaliser sa première pole position et de décrocher sa première victoire ne Grand Prix. Le britannique continue sur sa lancée en 2008 : avec un chrono de 1'17''889, il s’élancera de la première place demain après avoir devancé Robert Kubica et Kimi Räikkönen.


    Résumé de la Q1 :

    La première partie de la qualification va débuter d’ici quelques minutes. La température de l’air est de 27°C, celle de la piste de 44°C, avec une humidité de 63% et un vent soufflant à 5,4 m/s.

    Dès l’ouverture de la piste, Nelson Piquet Jr et Adrian Sutil s’engouffrent dans la voie des stands. A noter que Sebastian Vettel ne participe pas à ces qualifications – sa voiture étant trop endommagée suite à sa sortie de piste survenue lors des essais libres 3, ce matin à Montréal.

    L’allemand de chez Force India réalise le premier temps de base en 1’20’’785, rapidement délogé de la première place par le brésilien de chez Renault : 1’19’’726. Alors que les gros bras sortent déjà, en raison du vent fort, les chronos s’enchaînent : Timo Glock en 1’19’’234, David Coulthard en 1’18’’995 et Kimi Räikkönen en 1’18’’660.

    Le finlandais continue sur sa lancée son tour suivant en améliorant son chrono de près d’une seconde : 1’17’’684. Son équipier Felipe Massa n’est pas loin – le brésilien ne lui concède qu’un dixième.

    Pendant ce temps, David Coulthard monte au troisième rang alors que Lewis Hamilton s’adjuge la cinquième position. Quelques instants plus tard, Kimi Räikkönen hausse encore la cadence : 1’17’’301 à présent. Noter qu’on a atteint la mi-séance et que Robert Kubica n’a toujours pas de chrono.

    Depuis le début du week-end, Lewis Hamilton frôle les murs – sa MP4-23 est passé proche à la sortie du virage n°9 ! Sur la ligne, le britannique s’empare du meilleur temps, en 1’16’’909. Du côté de chez BMW Sauber, Robert Kubica est cinquième alors que Nick Heidfeld n’occupe que la quinzième place…

    Il reste à présent moins de trois minutes dans cette dernière séance : Jenson Button semble avoir un problème technique sur sa RA108. Il n’est que dix-neuvième avec un chrono de 1’23’’565. Quelques instants avant la fin de la séance, Rubens Barrichello coupe l’herbe au virage n°8 alors que Jarno Trulli part en tête-à-queue au premier virage.

    Fin de la séance : les éliminés sont Sébastien Bourdais, Adrian Sutil, Giancarlo Fisichella, Jenson Button et Sebastian Vettel – mais ce dernier n’a pas roulé.


    Résumé de la Q2 :

    C’est reparti pour quinze nouvelles minutes d’essais qualificatifs. Heikki Kovalainen est le premier à prendre la piste et signe le temps de référence en 1’18’’160 – rapidement amélioré par Nico Rosberg en 1’17’’970.

    Depuis le début du week-end, la TF108 de Jarno Trulli est fort instable. L’italien part une nouvelle fois en tête-à-queue – le sixième depuis vendredi ! Les choses ne sont pas meilleures pour Fernando Alonso : l’espagnol tire tout droit au premier virage.

    Cette seconde partie des qualifications n’a seulement débuté que depuis deux minutes, mais Lewis Hamilton est déjà à l’attaque. Après une première tentative qui s’est terminée par une cinquième place, le britannique se rattrape en se hissant en première position : 1’17’’400 en pneus tendres.

    Le pilote McLaren Mercedes améliore le tour suivant de plus de trois dixièmes – 1’17’’034. A l’arrière, Rubens Barrichello monte au sixième rang. Le brésilien accèdera-t-il à la dernière partie des qualifications ?

    Deuxième temps pour Felipe Massa en 1’17’’353. Du côté de chez BMW Sauber, Robert Kubica passe du quinzième au quatrième rang, tandis que son équipier Nick Heidfeld n’est qu’onzième. Il reste à présent moins de quatre minutes dans cette Q2. Fernando Alonso assure sa quatrième place, Nick Heidfeld rentre dans le top 10 en huitième position.

    Alors que la séance vient à peine de se terminer, Mark Webber part en tête-à-queue et tape le mur dans son tour de rentrée. Il occupait la cinquième place et était qualifié pour la Q3 qu’il ne disputera à présent pas !

    Les éliminés sont Timo Glock, Kazuki Nakajima, David Coulthard, Jarno Trulli et Nelson Piquet Jr. Noter que l’italien de chez Toyota a terminé la séance par un septième tête-à-queue...


    Résumé de la Q3 :

    La troisième et dernière partie des qualifications va débuter d’ici quelques minutes. Lewis Hamilton et Heikki Kovalainen sont au bout de la voie des stands. A l’ouverture de la piste, la séance débute bien pour le finlandais de chez McLaren Mercedes : il coupe dans l’herbe au virage n°1.

    Lewis Hamilton, muni des pneus tendres, réalise le temps de base en 1’18’’721. Felipe Massa s’adjuge la deuxième place avec un chrono de 1’19’’286. Les pilotes brulent leur carburant avant d’amorcer leur dernière tentative en pneus neufs.

    Il reste moins de trois minutes : après avoir commis une faute, Kimi Räikkönen échoue à treize millièmes du chrono de Lewis Hamilton : 1’18’’735. Son équipier Felipe Massa n’améliore pas vraiment : 1’19’’048.

    La séance est terminée mais plusieurs pilotes sont encore dans leur tour rapide. Ainsi, Robert Kubica décroche momentanément la pole provisoire en 1’18’’498. Mais c’est sans compter sur le pole man de l’année dernière : Lewis Hamilton se hisse au premier rang – la pole en 1’17’’886 pour le britannique !

    Derrière l’anglais et le polonais suivent Kimi Räikkönen, Fernando Alonso, Nico Rosberg, Felipe Massa, Heikki Kovalainen, Nick Heidfeld, Rubens Barrichello et Mark Webber.



    Résultats de la séance
                     
    Cl.   Pilote Equipe Châssis Q1 Q2 Q3 Tours
    01 - Lewis Hamilton McLaren Mercedes MP4-23 1'16''909 1'17''034 1'17''886 19
    02 - Robert Kubica BMW-Sauber F1.08 1'17''471 1'17''679 1'18''498 14
    03 - Kimi Räikkönen Ferrari F2008 1'17''301 1'17''364 1'18''735 23
    04 - Fernando Alonso Renault R28 1'17''415 1'17''488 1'18''476 22
    05 - Nico Rosberg Williams FW30 1'17''991 1'17''891 1'18''884 26
    06 - Felipe Massa Ferrari F2008 1'17''231 1'17''353 1'19''048 23
    07 - Heikki Kovalainen McLaren Mercedes MP4/23 1'17''287 1'17''684 1'19''089 25
    08 - Nick Heidfeld BMW-Sauber F1.08 1'18''082 1'17''781 1'19''633 21
    09 - Rubens Barrichello Honda RA108 1'18''256 1'18''020 1'20''848 25
    10 - Mark Webber Redbull Racing RB4 1'17''582 1'17''523 --- 15
    11 - Timo Glock Toyota TF108 1'18''321 1'18''031 --- 19
    12 - Kazuki Nakajima Williams FW30 1'17'638 1'18''062 --- 19
    13 - David Coulthard Redbull Racing RB4 1'18''168 1'18''238 --- 19
    14 - Jarno Trulli Toyota TF108 1'18''039 1'18''327 --- 16
    15 - Nelson Piquet Renault R28 1'18''505 1'18''393 --- 18
    16 - Sébastien Bourdais Toro Rosso STR3 1'18''916 --- --- 10
    17 - Adrian Sutil Force India MJV-01 1'19''108 --- --- 12
    18 - Giancarlo Fisichella Force India MJV-01 1'19''165 --- --- 12
    19 - Jenson Button Honda RA108 1'23''565 --- --- 3
    20 - Sebastian Vettel Toro Rosso STR3 --- --- --- 0


    votre commentaire
  •  GP du Canada – Essais Libres 3 : Les deux STR3 tapent le mur

    Cette dernière séance d’essais libres du Grand Prix du Canada a été marquée par les deux sorties de piste, en fin de session, des deux pilotes Toro Rosso : chacun tapant le mur et endommageant leur STR3. Côté classement, Nico Rosberg termine en tête avec un chrono de 1’16’’555 – trente-quatre millièmes devant Kimi Räikkönen.


    Résumé de la séance :

    La troisième et dernière séance d’essais libres du Grand Prix du Canada va débuter d’ici quelques minutes sur une piste sèche. La température de l’air est de 25°C, celle de l’asphalte de 30°C, avec une humidité de 78% et un vent soufflant à 2,3 m/s.

    Dès l’ouverture de la piste, les pilotes Force India s’engouffrent dans la voie des stands – Adrian Sutil devançant son équipier Giancarlo Fisichella. Ils sont rapidement rejoints par Jarno Trulli, Sebastian Vettel, Nico Rosberg, Robert Kubica et dix autres pilotes. Seuls les pilotes Ferrari et Honda restent dans leurs stands.

    Il faut attendre la quinzième minute pour avoir le premier tour chronométré du jour, réalisé par Sébastien Bourdais en 1’21’’218. Le français est relégué quelques instants plus tard en deuxième position par Nick Heidfeld : 1’19’’383 pour l’allemand.

    Kimi Räikkönen est à présent en piste. Le finlandais aligne une nouvelle fois plusieurs tours rapides : 1’18’’202, puis 1’17’’629. Robert Kubica lui coupe la politesse quelques secondes après pour quarante millièmes de mieux. Les F1.08 sont à l’aise à Montréal depuis le début du week-end.

    Alors que Nico Rosberg signe un temps de 1’17’’297, le champion du monde réplique avec un 1’16’’785. A noter que Nelson Piquet Jr monte au troisième rang – malgré qu’il ait peu roulé hier après-midi.

    La piste continue de s’améliorer et les pilotes de jouer aux chaises musicales : 1’16’’555 pour Nico Rosberg, alors que Kimi Räikkönen améliore en 1’16’’589. Pendant ce temps, Lewis Hamilton se fait une grosse frayeur : le britannique a été à deux doigts de perdre l’arrière de sa MP4-23 sur une bosse au freinage du virage n°8. Il coupe dans l’herbe.

    Peu après la mi-séance, le classement est le suivant : Nico Rosberg devance Kimi Räikkönen de 0’’034, Heikki Kovalainen de 0’’397, Felipe Massa de 0’’454, Nelson Piquet Jr de 0’’505, Robert Kubica de 0’’582, Mark Webber de 0’’779 et Kazuki Nakajima de 0’’855.

    Suivent Sébastien Bourdais, Sebastian Vettel, Lewis Hamilton, Rubens Barrichello, Timo Glock, Jarno Trulli, Fernando Alonso, Nick Heidfeld, Giancarlo Fisichella, David Coulthard, Jenson Button et Adrian Sutil.

    Tandis que Robert Kubica frôle les murs de près et commet une petite dérive dans le dernier virage, Nelson Piquet Jr part en tête-à-queue. Heureusement, sans incident pour le brésilien qui repart.

    En revanche, moins de chance pour Sebastian Vettel : l’allemand perd le contrôle de sa STR3 dans le virage n°9 et le côté droit de sa monoplace percute le mur. Sa voiture est assez endommagée et n’a plus de roue arrière droite. Il a l’air indemne.

    Par conséquent, le drapeau rouge est déployé à 10h45, heure locale, le temps de dégager la STR3 de la piste. La séance reprend à 10h56 – ce qui ne laisse plus beaucoup de temps aux pilotes pour terminer de mettre au point leur monoplace avant les qualifications !

    Du coup, tout le monde sort. A quatre minutes de la fin, cruel coup du sort pour Toro Rosso qui perd sa deuxième monoplace : Sébastien Bourdais tape le mur et casse sa suspension arrière droite. Quelques instants avant la fin de la séance, Adrian Sutil commet également un tout droit au virage n°8.

    La session est à présent terminée : Nico Rosberg termine en tête devant Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton, Felipe Massa, Kazuki Nakajima, Jarno Trulli, Heikki Kovalainen et Nelson Piquet Jr.



    Résultats de la séance
                   
    Cl.   Pilote Equipe Châssis M.T. Ecarts Tours
    01 - Nico Rosberg Williams FW30 1'16''555 + 0'00''000 16
    02 - Kimi Räikkönen Ferrari F2008 1'16''589 + 0'00''034 22
    03 - Lewis Hamilton McLaren Mercedes MP4/23 1'16''725 + 0'00''170 17
    04 - Felipe Massa Ferrari F2008 1'16''787 + 0'00''232 19
    05 - Kazuki Nakajima Williams FW30 1'16''898 + 0'00''343 16
    06 - Jarno Trulli Toyota TF108 1'16''946 + 0'00''391 20
    07 - Heikki Kovalainen McLaren Mercedes MP4/23 1'16''952 + 0'00''397 16
    08 - Nelson Piquet Renault R28 1'17''060 + 0'00''505 19
    09 - Mark Webber Redbull Racing RB4 1'17''062 + 0'00''507 16
    10 - Sebastian Vettel Toro Rosso STR3 1'17''085 + 0'00''530 16
    11 - Robert Kubica BMW-Sauber F1.08 1'17''109 + 0'00''554 17
    12 - Sébastien Bourdais Toro Rosso STR3 1'17''282 + 0'00''727 17
    13 - David Coulthard Redbull Racing RB4 1'17''322 + 0'00''767 20
    14 - Rubens Barrichello Honda RA108 1'17''557 + 0'01''002 19
    15 - Timo Glock Toyota TF108 1'17''557 + 0'01''002 20
    16 - Giancarlo Fisichella Force India MJV-01 1'17''608 + 0'01''053 24
    17 - Fernando Alonso Renault R28 1'17''683 + 0'01''128 16
    18 - Nick Heidfeld BMW-Sauber F1.08 1'17''766 + 0'01''211 17
    19 - Jenson Button Honda RA108 1'18''178 + 0'01''623 19
    20 - Adrian Sutil Force India MJV-01 1'18''424 + 0'01''869 21

    votre commentaire
  • GP du Canada – Essais Libres 2 : Hamilton annonce la couleur

    Lewis Hamilton termine en tête de cette deuxième séance d’essais libres. Auteur d’un chrono de 1’15’’752 dans le parc Notre-Dame de Montréal, le britannique devance Robert Kubica et Kimi Räikkönen.


    Résumé de la séance :

    Dès l’ouverture de la piste, la majorité des pilotes sortent de la pitlane. Rapidement, Robert Kubica se hisse en tête de la séance en 1’19’’401, alors que Fernando Alonso bloque ses roues avant sur le dernier gros freinage et coupe la chicane.

    Le polonais poursuit sur sa lancée en 1’18’’126, mais Lewis Hamilton lui ravit la première place quelques instants après en 1’17’’517. Pendant ce temps, les déboires de Fernando Alonso ne s’améliorent pas : l’espagnol est parti en tête-à-queue au virage n°2 – il suivait Lewis Hamilton.

    Alors que Kimi Räikkönen bloque ses roues avant et coupe la dernière chicane, Heikki Kovalainen – en pneus tendres – confirme qu’il faudra compter sur lui pour la victoire ce week-end. Le finlandais réalise un chrono de 1’17’’166, au moment où Giancarlo Fisichella a frôlé de très près un mur.

    On continue à jouer aux chaises musicales en tête de la feuille de temps : Felipe Massa déloge la Flèche d’Argent en 1’16’’875, mais le brésilien descend rapidement au deuxième rang à cause de son équipier. P1 pour Kimi Räikkönen en 1’16’’558.

    Pendant ce temps, certains pilotes continuent de faire des erreurs en piste. A l’image de son équipier Fernando Alonso, Nelson Piquet Jr bloque les roues avant à l’épingle et sort de la piste. Le brésilien est sous pression et Renault attend qu’il améliore sa performance ce week-end à Montréal…

    Un point sur le classement au premier tiers de la séance : Kimi Räikkönen occupe toujours la première place et devance Nick Heidfeld de 0’’031, Lewis Hamilton de 0’’301, Felipe Massa de 0’’317, Heikki Kovalainen de 0’’608, Robert Kubica de 0’’632, Mark Webber de 1’’034 et Fernando Alonso de 1’’086.

    Suivent Nico Rosberg, David Coulthard, Sebastian Vettel, Jarno Trulli, Sebastian Bourdais, Giancarlo Fisichella, Nelson Piquet Jr, Kazuki Nakajima, Adrian Sutil, Timo Glock, Rubens Barrichello et Jenson Button.

    A la trente-sixième minute, Nelson Piquet Jr est bloqué à l’entrée de la voie des stands – les freins de sa R28 fumant. Le problème viendrait de sa boîte de vitesse. Décidément, le week-end commence mal pour le brésilien qui doit réaliser un bon résultat sur ce Grand Prix…

    Pendant ce temps, Felipe Massa réalise le meilleur temps en 1’16’’413, alors que Sebastian Vettel se hisse au huitième rang à moins d’une seconde de la F2008. Le Canada est le deuxième Grand Prix où Toro Rosso utilise sa nouvelle STR3.

    Sous le regard de Nelson Piquet Jr du muret de Renault, Robert Kubica chausse les pneus tendres : le polonais échoue à sept dixièmes du meilleur temps après avoir loupé la corde à l’épingle. De son côté, son équipier Nick Heidfeld ne concède qu’un dixième aux deux F2008. La F1.08 sera-t-elle assez compétitive pour viser la victoire ce week-end à Montréal ? Réponse dimanche soir.

    Les pilotes Ferrari continuent leur chassé-croisé : Kimi Räikkönen repasse à présent son équipier, avec un chrono de 1’16’’250. Par rapport à l’année passée, et après le Grand Prix de Monaco de cette saison, Ferrari confirme que les circuits lents de sa F2008 ne lui sont plus un point faible.

    Robert Kubica remonte au quatrième rang à quatre dixièmes du championnat du monde, mais à seulement un dixième de son équipier. McLaren Mercedes est ainsi actuellement devancée par Ferrari et BMW Sauber…

    Alors que le polonais continue sur sa lancée, éraflant le mur et passant cette fois-ci son équipier en revenant à moins de deux dixièmes du meilleur temps, Renault perd sa deuxième monoplace : Fernando Alonso s’est arrêté dans le premier secteur – l’espagnol est probablement parti à la faute et a calé. Sa R28 est dégagée de la piste par les commissaires et l’espagnol rentre à pied aux stands.

    En l’espace de deux minutes, la hiérarchie est bouleversée : Lewis Hamilton et Heikki Kovalainen s’intercalent entre les deux Ferrari, alors que Robert Kubica s’accapre de la première place en 1’16’’023.

    Quelques instants plus tard, Timo Glock gare sa TF108 dans l’herbe : l’allemand a frappé le mur et a cassé sa jante avant droite. Tout comme les deux Renault, fin de séance pour le pilote Toyota. Il occupait la treizième place.

    Décidément, cette deuxième séance d’essais libres cause beaucoup d’abandons : c’est à présent à Felipe Massa de s’arrêter sur le bord de la piste – au début de la longue ligne droite. Le brésilien pourrait avoir un problème de boîte de vitesse ou électronique.

    A dix minutes de la fin, Lewis Hamilton rassure ses fans : première position pour le britannique en 1’15’’766. De son côté, son équipier Heikki Kovalainen loupe la trajectoire à l’épingle. Il est actuellement quatrième.

    Dans les dernières minutes de cette deuxième séance d’essais libres, Mark Webber part en tête-à-queue – heureusement sans incident et il parvient à regagner la piste. Deux tours plus tard, l’australien se rattrape et monte au septième rang.

    Fin de la séance : Lewis Hamilton termine son tour et améliore encore – avec un chrono de 1’15’’752. Il devance Robert Kubica, Kimi Räikkönen, Heikki Kovalainen, Felipe Massa, Nick Heidfeld, Mark Webber et Nico Rosberg.



    Résultats de la séance
                   
    Cl.   Pilote Equipe Châssis M.T. Ecarts Tours
    01 - Lewis Hamilton McLaren Mercedes MP4/23 1'15''752 --- 42
    02 - Robert Kubica BMW-Sauber F1.08 1'16''023 + 0'00''271 41
    03 - Kimi Räikkönen Ferrari F2008 1'16''093 + 0'00''341 39
    04 - Heikki Kovalainen McLaren Mercedes MP4/23 1'16''331 + 0'00''579 36
    05 - Felipe Massa Ferrari F2008 1'16''413 + 0'00''661 27
    06 - Nick Heidfeld BMW-Sauber F1.08 1'16''589 + 0'00''837 43
    07 - Mark Webber Redbull Racing RB4 1'16''604 + 0'00''852 39
    08 - Nico Rosberg Williams FW30 1'16''767 + 0'01''015 37
    09 - Sebastian Vettel Toro Rosso STR3 1'17''019 + 0'01''267 43
    10 - Jarno Trulli Toyota TF108 1'17''068 + 0'01''316 46
    11 - Kazuki Nakajima Williams FW30 1'17''242 + 0'01''490 37
    12 - David Coulthard Redbull Racing RB4 1'17''334 + 0'01''582 31
    13 - Rubens Barrichello Honda RA108 1'17''462 + 0'01''710 39
    14 - Giancarlo Fisichella Force India MJV-01 1'17''508 + 0'01''756 39
    15 - Timo Glock Toyota TF108 1'17''549 + 0'01''797 31
    16 - Sébastien Bourdais Toro Rosso STR3 1'17''559 + 0'01''807 38
    17 - Fernando Alonso Renault R28 1'17''644 + 0'01''892 30
    18 - Adrian Sutil Force India MJV-01 1'17''813 + 0'02''061 37
    19 - Jenson Button Honda RA108 1'17''842 + 0'02''090 39
    20 - Nelson Piquet Renault R28 1'18''076 + 0'02''324 17

    votre commentaire