•  

     Felipe  Massa est étincelant !

    Felipe Massa s’est montré le plus rapide de cette première séance d’essais libres du Grand Prix de France. Auteur d’une très belle performance, avec un chrono de 1’15’’306, le brésilien a battu sa pole position de l’année dernière et relégué ses adversaires à plus de sept dixièmes.


    Résumé des essais libres 1 :

    La première séance d’essais libres du Grand Prix de France va débuter d’ici quelques minutes sous ciel mi-nuageux. La température de l’air est de 18°C, celle de la piste de 21°C, avec une humidité de 83% et un vent soufflant à 1.9 m/s.

    Dès l’ouverture de la piste, Giancarlo Fisichella s’engouffre dans la voie des stands – sous les yeux de Fernando Alonso qui est déjà dans sa monoplace. Comme à l’accoutumée, tous les pilotes effectuent leur tour d’installation – à l’exception des deux coureurs Ferrari.

    Après vingt-trois minutes passées, Nico Rosberg ressort de la pitlane – rapidement rejoint par Sébastien Bourdais. L’allemand, qui a écopé d’une pénalité de dix places sur la grille de départ du Grand Prix de France, réalise le premier tour chronométré du week-end en 1’19’’217. De son côté, le français échoue à plus d’une seconde de la FW30.

    Pendant ce temps, Nelson Piquet Jr et Kazuki Nakajima sortent également en piste. Le baquet de titulaire du brésilien chez Renault est incertain et il doit réaliser un bon résultat ce week-end en France – pour le Grand Prix à domicile du constructeur français.

    Premier chrono pour le pilote Renault : 1’21’’895 – soit plus de trois secondes et demie de moins que Nico Rosberg qui a entretemps amélioré sa performance en 1’18’’331.

    A l’inverse de son équipier, Sebastian Vettel se place d’entrée en haut de la fiche des temps : 1’17’’268 pour l’allemand qui relègue ainsi à plus d’une seconde le pilote Williams. L’allemand poursuit sur sa lancée le tour suivant en réalisant le meilleur tour absolu : 1’16’’838.

    A la trente-sixième minute, Heikki Kovalainen et les pilotes Ferrari se mettent au travail. Le finlandais de McLaren Mercedes se place quatrième lors de sa première tentative, en 1’17’’572, en réalisant le meilleur temps dans le premier secteur. Il remet ça à nouveau le tour suivant, ainsi que dans le deuxième partiel et monte au premier rang : 1’16’’552.

    Du côté de chez Ferrari, lors de leur première tentative, Kimi Räikkönen réalise le douzième chrono, alors que son équipier Felipe Massa se hisse directement en première position : 1’16’’519.

    Alors qu’Adrian Sutil passe dans l’herbe, la bagarre faire rage entre les pilotes Ferrari et McLaren Mercedes : 1’16’’055 pour Heikki Kovalainen, 1’16’’073 pour Kimi Räikkönen, 1’16’’002 pour Lewis Hamilton et 1’16’’157 pour Felipe Massa. Ils se tiennent en moins de deux dixièmes !

    Peu après la mi-séance, les pilotes BMW Sauber réalisent leur premier tour chronométré. Robert Kubica a tourné en 1’16’’571, soit six secondes de mieux que Nick Heidfeld en 1’22’’203.

    Pendant ce temps, Fernando Alonso se montre. L’espagnol, qui reste sur deux abandons consécutifs, monte au cinquième rang en s’intercalant entre Felipe Massa et Robert Kubica. Il concède quatre dixièmes à Lewis Hamilton.

    Un point sur le classement après le deuxième tiers de la séance : Lewis Hamilton devance Heikki Kovalainen de 0’’053, Kimi Räikkönen de 0’’071, Felipe Massa de 0’’155, Robert Kubica de 0’’375, Fernando Alonso de 0’’398, Sebastian Vettel de 0’’836, Nick Heidfeld de 0’’891, Jarno Trulli de 0’’939 et Nelson Piquet Jr de 1’’061.

    Suivent Timo Glock, David Coulthard, Rubens Barrrichello, Nico Rosberg, Jenson Button, Mark Webber, Kazuki Nakajima, Sébastien Bourdais, Giancarlo Fisichella et Adrian Sutil.

    Les Ferrari et McLaren Mercedes ressortent en piste : Felipe Massa améliore son dernier secteur de trois dixièmes et s’empare du meilleur temps en 1’15’’658. Le brésilien continue sur sa lancée les tours suivants : 1’15’’450 et 1’15’’418. Il se rapproche de sa pole position de l’année dernière qu’il avait réalisée en 1’15’’303.

    Il reste moins de dix minutes à présent dans cette première séance d’essais libres. Après sept tête-à-queues réalisés à Montréal, Jarno Trulli continue sur sa lancée à Magny-Cours… L’italien occupe actuellement la septième place à plus d’une seconde de Felipe Massa.

    Le brésilien est justement de retour en piste et ne tarde pas à battre sa pole position de l’année dernière : 1’15’’306 ! Il relègue maintenant Lewis Hamilton, Heikki Kovalainen et Kimi Räikkönen de sept dixièmes.

    Du côté de Renault, le week-end commence mal pour Renault qui joue à domicile ce week-end : à trois minutes de la fin de la séance, le moteur de Fernando Alonso casse après la chicane dans le deuxième secteur. L’espagnol gare de R28 et le drapeau jaune est déployé. Cependant, il n’écopera pas d’une pénalité pour le Grand Prix puisque ce n’était pas son moteur de course.

    Quelques instants plus tard, Heikki Kovalainen sort à Estoril après avoir perdu le contrôle de sa monoplace et passe à un mètre du mur.

    Fin de la séance : Felipe Massa termine en tête devant Lewis Hamilton, Heikki Kovalainen, Kimi Räikkönen, Robert Kubica, Fernando Alonso et Jarno Trulli. Sebastian Vettel termine le top 8.



    Résultats de la séance
                   
    Cl.   Pilote Equipe Châssis M.T. Ecarts Tours
    01 - Felipe Massa Ferrari F2008 1'15''306 --- 22
    02 - Lewis Hamilton McLaren Mercedes MP4/23 1'16''002 + 0'00''696 22
    03 - Heikki Kovalainen McLaren Mercedes MP4/23 1'16''055 + 0'00''749 20
    04 - Kimi Räikkönen Ferrari F2008 1'16''073 + 0'00''767 21
    05 - Robert Kubica BMW-Sauber F1.08 1'16''377 + 0'01''071 19
    06 - Fernando Alonso Renault R28 1'16''400 + 0'01''094 23
    07 - Jarno Trulli Toyota TF108 1'16''758 + 0'01''452 32
    08 - Sebastian Vettel Toro Rosso STR3 1'16''838 + 0'01''532 27
    09 - Nick Heidfeld BMW-Sauber F1.08 1'16''870 + 0'01''564 21
    10 - Timo Glock Toyota TF108 1'16''886 + 0'01''580 31
    11 - Nelson Piquet Renault R28 1'17''063 + 0'01''757 31
    12 - David Coulthard Redbull Racing RB4 1'17''234 + 0'01''928 21
    13 - Mark Webber Redbull Racing RB4 1'17''269 + 0'01''963 22
    14 - Nico Rosberg Williams FW30 1'17''394 + 0'02''088 30
    15 - Rubens Barrichello Honda RA108 1'17''491 + 0'02''185 25
    16 - Sébastien Bourdais Toro Rosso STR3 1'17''683 + 0'02''377 27
    17 - Kazuki Nakajima Williams FW30 1'17''696 + 0'02''390 25
    18 - Jenson Button Honda RA108 1'17''928 + 0'02''622 21
    19 - Giancarlo Fisichella Force India MJV-01 1'18''072 + 0'02''766 27
    20 - Adrian Sutil Force India MJV-01 1'18''673 + 0'03''367 13


    votre commentaire
  • ROSS BRAWN DIRECTEUR HONDA RACING F1 TEAM.

    votre commentaire
  •   Suite au prix de la super-licence

    Nouveau problème en vue pour la Fédération Internationale de l’Automobile : en raison du prix élevé de la super-licence, le GPDA (l’Association des Pilotes de Grand Prix) menace de faire grève pour le Grand Prix de Grande-Bretagne – rapporte la publication allemande ''Auto Motor und Sport''.

    Cette année, Max Mosley (président de la FIA) a augmenté part huit le prix de la super-licence – sorte de ''permis'' que les pilotes doivent payer pour participer à une saison de Formule 1.

    Le prix de la super-licence est variable pour chaque pilote : le tarif de base est de 10.000 euros (1.500 euros auparavant), auquel s’ajoute 2.000 euros (250 euros avant) par point inscrit au précédent championnat.

    La FIA justifie cette augmentation afin de pouvoir investir davantage d’argent dans la sécurité.

    Une réunion est prévue dans les prochains jours entre Max Mosley est les représentants du GPDA pour tenter de trouver une solution à ce problème. Si aucun accord n'est trouvé, les pilotes de Formule 1 seront en grève lors du Grand Prix de Grande-Bretagne !


     Prix des super-licences 2008
    1 Kimi Räikkönen - 230.000 euros
    2 Lewis Hamilton - 228.000 euros
    3 Fernando Alonso - 228.000 euros
    4 Felipe Massa - 198.000 euros
    5 Nick Heidfeld - 132.000 euros
    6 Robert Kubica - 88.000 euros
    7 Heikki Kovalainen - 70.000 euros
    8 Giancarlo Fisichella – 52.000 euros
    9 Nico Rosberg - 50.000 euros
    10 David Coulthard - 38.000 euros
    11 Mark Webber - 30.000 euros
    12 Jarno Trulli - 26.000 euros
    13 Sebastian Vettel - 22.000 euros
    14 Jenson Button - 22.000 euros
    15 Takuma Sato - 18.000 euros
    16 Adrian Sutil - 12.000 euros
    17 Kazuki Nakajima - 10.000 euros
    17 Nelson Piquet Jr. - 10.000 euros
    17 Sébastien Bourdais - 10.000 euros
    17 Timo Glock - 10.000 euros
    17 Rubens Barrichello - 10.000 euros
    17 Anthony Davidson - 10.000 euros


    votre commentaire
  •   Le brésilien est aux aguets

    Felipe Massa minimise le fait que Ferrari arrive en France comme favorite pour la victoire, et estime que McLaren Mercedes et BMW Sauber seront une grande menace.

    En 2007, l’équipe de Maranello avait dominé ses adversaires à Magny-Cours – en y réalisant le doublé, Kimi Räikkönen devançant Felipe Massa. De son côté, McLaren Mercedes ne s’est seulement imposée qu’une seule fois sur ce circuit – en 2000, avec David Coulthard.

    « Ces dernières années, les gens ont dit que le Canada et Monaco convenaient mieux à McLaren qu’à Ferrari, alors que c’était l’inverse pour la France et la Grande-Bretagne. Mais je ne pense pas que c’est vraiment le cas cette année. Nous devons également tenir compte de l’équipe BMW dans cette équation, » déclare Felipe Massa.

    « Cette année à Monaco, Ferrari était en première ligne sur la grille de départ, même si je pense que nous avions plus d’essence que McLaren. Et au Canada, notre rythme en course était aussi très bon. Dans d’autres courses, nous avons toujours été très proches. Mais j’espère que nous serons très compétitifs ce week-end. »

    « J’aime Magny-Cours : j’y ai terminé deuxième l’année dernière – après être parti de la pole-position, mais j’avais perdu un peu de temps dans le trafic. Et j’ai également été troisième en 2006. C’est un bon circuit pour moi. Espérons que nous pourrons répéter le doublé de l’année dernière, mais peut-être dans un ordre différent. »



    votre commentaire
  •  Assouvir sa soif de victoires

    Kimi Räikkönen disputera le Grand Prix de France pour assouvir sa soif de victoires – après deux abandons consécutifs à Monaco et au Canada.

    Avec ses deux contre-performances, le finlandais occupe actuellement la quatrième place du championnat des pilotes – relégué à sept points de Robert Kubica.

    Sa dernière victoire remontant au Grand Prix d’Espagne, soit à la quatrième manche de la saison, le champion du monde estime qu’il n’a jamais eu aussi envie de gagner à nouveau.

    « Je ne me rappelle pas quand j’ai eu une telle soif de victoires. L’équipe a préparé la voiture, qui peut être forte sur tous les circuits, mais ça ne s’est pas très bien passé durant les dernières courses, » déclare Kimi Räikkönen.

    « Je n’aime pas revenir en arrière et penser à ce qui s’est passé lors de la dernière course. Je ne garde pas de mauvaises pensées, car ça me ferait juste perdre mon temps – de toute façon, vous ne pouvez pas changer le résultat. C’est beaucoup mieux de se concentrer sur le prochain Grand Prix et d’essayer d’obtenir le meilleur résultat possible. »

    Le pilote Ferrari, qui a remporté le Grand Prix de France l’année dernière, pense que l’équipe de Maranello sera à nouveau très compétitive à Magny Cours.

    « Je pense que les choses seront vraiment différentes à Magny-Cours, par rapport aux Grand Prix précédents. L’année dernière, c’est ici en France que ma saison a pratiquement commencé et c’est ce dont j’ai besoin à présent, après deux courses sans points. J’aime ce tracé et je pense qu’il est parfait pour notre voiture. Je crois que nous serons compétitifs et que nous pouvons obtenir le meilleur résultat possible. »

    votre commentaire